Léger comme une plume T1 : Raide comme la mort – Zoé Aargen

51YxTPql3hL.jpg

DATE DE PARUTION:
13 Septembre 2017

NOMBRE DE PAGES:
400

EDITEUR:
Hachette romans

RESUME:
L’heure de gloire de McKenna est arrivée. Elle a intégré le groupe d’Olivia, la reine du lycée, et est invitée au bal de fin d’année par le frère de celle-ci. McKenna ne pouvait rêver mieux. Enfin… jusqu’à la fête d’anniversaire d’Olivia. Ce soir-là, une nouvelle, Violet, propose de jouer à « Léger comme une plume, raide comme la mort ». Durant la partie, elle imagine les morts de la belle Olivia, de la provocante Candice et de l’athlétique Mischa. Ces propos morbides mettent McKenna mal à l’aise mais, après tout, ce n’est qu’un jeu, n’est-ce pas ? Une semaine plus tard, le jeu n’a plus rien d’amusant : Olivia meurt dans un accident de voiture, exactement comme l’avait prédit Violet. Avec l’aide de son voisin Trey, McKenna cherche à découvrir quelle sorte de malédiction Violet semble avoir déclenchée. Plus la popularité de Violet grimpe, plus McKenna et Trey sentent que le temps presse. Le nouvel « accident » est pour bientôt.

AVIS:
Quand j’ai lu le résumé de « Léger comme une plume », ça m’a fait penser, un petit peu à Pretty Little Liars, même si on est clairement plus sur du fantastique. Mais ça on ne le sait qu’à la fin, tout au long du récit on oscille entre surnaturel et réel. On cherche des explications rationnelles en même temps que McKenna qui est fille de psychologue. On ne veux pas croire qu’il s’agit d’une histoire d’esprit, on veut croire qu’il s’agit d’un récit à la pretty little liars, une histoire de vengeance et de popularité, mais non. Il s’agit bien d’une histoire d’esprits malfaisants. C’était vraiment une lecture très cool, parce qu’elle m’a rappelée les soirée entre filles, quand j’étais au collège, où l’on invoquait les esprits. Bon aucune d’entre nous n’est morte mais c’était quand même sympa.

Il y a des moments assez gore, quand Violet décris les morts, donc je dirais que ce n’est pas un roman à mettre dans les mains des plus jeunes. Certaines scènes peuvent aussi être assez flippante, surtout si on lit la nuit. Personnellement j’aurai aimé basculer encore un peu plus dans l’horreur, mais il faut savoir que je suis élevée aux films d’horreurs et non au Disney depuis ma plus tendre enfance alors j’ai un certains niveau d’exigence, ça doit être pour ça. La suite est parue en ce début d’année et j’ai vraiment hâte d’avoir de quoi me l’offrir pour savoir comment l’auteure va faire évoluer cette histoire.

NOTE:
4/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s